L’Afrique est-elle animiste ?

par Dr Kiatezua Lubanzadio Luyaluka

Il est courant pour beaucoup de gens de donner une réponse affirmative à la question de savoir si l’Afrique est animiste. La croyance de l’Africain à l’intervention des esprits des ancêtres dans son vécu quotidien pousse ces gens à qualifier l’Afrique d’animiste. Mais qu’est ce que l’animisme ?

Hutton Webster[i] définit l’animisme comme les croyances surnaturelles impersonnelles capricieuses dont l’homme est obligé de supplier le secours. Webster, comme d’autres anthropologues évolutionnistes, place l’animisme au bas d’une échelle où l’homme à peine sorti de l’animatisme (la crainte irraisonnée de la nature) n’a pas encore évolué vers le polythéisme, pour culminer dans le monothéisme. Pour les évolutionnistes donc, l’Afrique (étant animiste) est moins évolué que l’Occident sur l’échelle de croyance aux forces surnaturelles.

Les créationnistes, qui forment un courant opposé à l’évolutionnisme, en ce qu’ils affirment que tout est le produit de la création, affirment que la religion originelle de tout peuple était un monothéisme basé sur le sacrifice animal, mais, selon eux, la plupart des nations ont régressé du monothéisme suite à la perte de leurs livres sacrés ou du contact avec leurs prophètes.[ii] Ainsi, pour eux, l’animisme est un était de régression en partant du monothéisme et en passant par le polythéisme.

En effet ces deux positions de l’élite occidentale ne sont pas en fait différentes en ce qui concerne l’Africain, elles impliquent toutes deux que l’Africain est en sous de l’Occidental sur l’échelle des croyances aux forces surnaturelles. L’animisme est donc traditionnellement une vision péjorative de la spiritualité de l’homme négro-africain en particulier et des nations non-occidentales en général.

Soutenir que l’Afrique est animiste c’est donner du crédit à des théories purement coloniales qui tendent à accréditer la thèse d’une race occidentale supérieure. Nous pouvons montrer que pour plusieurs raisons l’Afrique n’est pas et n’a jamais été animiste.

La définition traditionnelle de l’animisme, telle que nous l’avons explicitée, implique qu’on ne peut pas être à la fois animiste et monothéiste, or il est clairement établit que l’Afrique est monothéiste. Les missionnaires qui ont passé des longues années dans le continent berceau de l’humanité, n’ont jamais contredit le monothéisme des tribus africaines.

Le monothéisme est une valeur originelle de la spiritualité négro-africaine, une valeur issue de ses origines égyptienne. En effet, contrairement aux égyptologues qui s’évertuent à nous faire croire que l’Egypte était polythéiste et que le monothéisme y était une tentative du pharaon Akhenaton soldé en échec, George Rawlinson nous dit dans son livre intitulé Ancient Egypt que : « A coté de la religion populaire commune, la croyances des masses, il y avait une autre qui prévalait parmi les prêtres et les gens éduqués. La doctrine première  de cette religion ésotérique était une unité essentielle réelle de la Nature Divine. »[iii]

C’est donc de l’Afrique que la notion de monothéisme s’est répandue dans le monde occidental, de sorte qu’il serait aujourd’hui aberrant de faire croire aux gens que l’Occident est demeuré inchangé dans cette haute valeur théiste depuis la création, comme semble le faire croire les créationnistes. D’où la tendance de l’élite occidentale à confiner l’Afrique dans le giron de l’animisme, n’est que l’ingratitude d’un élève qui renie son maître.

Aujourd’hui une certaine élite occidentale, consciente de la défaillance de la vision de leurs prédécesseurs, tourne le dos à leur conception de l’animisme, ainsi la parapsychologie définit-elle l’animisme aujourd’hui comme simplement la croyance à l’existence d’une forme de vie avant comme après  la mort.[iv] Mais une telle vision de choses n’est exclusive à l’Afrique et surtout il est manifestement présent dans le christianisme si on fait une  lecture correcte de la Bible. Les disciples témoignent d’une croyance à l’existence avant la mort (l’animisme) quand il demande à Jésus  à propos de l’enfant aveugle : « Ses disciples lui firent cette question : Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? »[v] Cet enfant né aveugle ne pouvait avoir commis un péché occasionnant sa cécité qu’avant sa naissance, dans une autre forme d’existence. Jésus témoigne aussi d’une croyance à l’existence après la mort (une croyance à l’animisme) quand il affirme qu’Abraham, Isaac et Jacob sont vivant.[vi]

Il donc absurde d’opposer en Afrique animisme et christianisme, on doit plutôt y parler de monothéisme africain traditionnel et monothéisme scolastique chrétien.

Le culte des esprits que l’on qualifie à tort, faute de bien le définir, d’animisme en ce qui concerne l’Afrique, n’est pas aussi essentiellement indissociable du Christianisme. En effet la Bible définit clairement les anges comme des esprits au service des hommes, et l’épitre aux Hébreux fait apparaitre clairement que les « saints » sont des esprits parvenus à la perfection (Hébreux 12 : 23). C’est donc incorrecte de designer le culte monothéiste de l’Africain d’animiste en l’opposition à un  christianisme qui est perçu comme monothéiste.

En réalité, l’animisme, en tant que culte des esprits, est indissociable de tout système d’adoration des êtres surnaturels personnels, qu’il soit polythéiste ou monothéiste.

Rawlinson, dans l’exemple cité ci haut, abonde dans le sens de ma conviction qu’il est absurde de porter un jugement sur une religion à partir de la croyance de la majorité. J’ai toujours soutenu et démontré que dans une société il existe :

  • Les élus
  • L’élite
  • La masse populaire

C’est dans la pensée de l’élite qu’il faut examiner l’essence d’une religion, or lorsqu’on en vient à l’Afrique, c’est la tendance contraire qui est prise. Si on prenait la même tendance vis-à-vis de l’Occident actuel on ne conclurait pas qu’il est monothéiste ; tout ce qui apparait dans la masse occidentale c’est un matérialisme polythéiste qui nie toute affirmation du monothéisme. Un sondage vient de montrer que plus de 60% des Français ne croient pas en Dieu. Le vrai monothéisme est l’affirmation d’une valeur absolue, alors que l’Occident actuel a viré vers un relativisme de valeurs qu’il faut plutôt classer dans le giron du polythéisme.

L’Afrique a toujours était monothéiste, le sage kôngo soucieux de son monothéisme affirmait toujours : « tuvuka mpându, ka tuvâmbundi mpându ko. » Cette sagesse, d’origine égyptienne,  en appelle au maintient de l’unité rituelle, mais celle-ci ne peut se concevoir que dans une unité des doctrines, or cette unité des doctrines couplée à la conviction du Mukôngo que Nzâmbi Ampûngu Tulêndo est le seul Dieu absolument infini, place son monothéisme sur des bases solide et nie toute velléité d’un animisme qui confinerait l’Afrique au bas de l’échelle des valeurs cultuelles.

Le monothéisme est une réalité indéniable dans toute l’Afrique, et comme un système ne peut être à la fois animiste et monothéiste, force m’est de conclure que l’Occident n’a fait aucun effort pour comprendre que le culte réel que l’Africain adresse à son Dieu Suprême par l’intercession des ancêtres-saints. On ne peut pas non plus, dans le cas de l’Afrique, opposer animisme et christianisme, car la définition contemporaine de la parapsychologie  nous montre que le christianisme et animiste.


[i] Webster, H., la Magie dans les sociétés primitives, Payot, Paris, 1952.

[ii] Brow, R., Religion : origins and ideas, http://www.brow.on.ca/Books/Religion.

[iii] George Rawlinson, Ancient Egypt, Londre,

[iv] Obe oobe the out of body experience, http://web-us.com/oobe/oobe.htm

[v] Jean 9 : 2.

[vi] Luc 20 : 37-38.

2 Comments on “L’Afrique est-elle animiste ?”

  1. Serge M Mayani Says:

    je suis extrêmement satisfait de cette approche sereine et rationnelle de la religion d’après l’africain. je suis moi aussi convaincu qu’il ne faut pas toujours faire la lecture de l’ Afrique atravers les “lunettes” occidentales, on se tromperait certainement

  2. lepensologue Says:

    je suis tres marqué par ce bel article plein de sens, je pensais que l’afrique était animiste, cependant au regard des arguments, je compte revoir ma position. bravo pour cet article, nous devons faire des recherches sur notre patrimoine et definir par nous meme ce que nous sommes.
    merci et beaucoup de courage


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: